Articles

élection présidentielle 2017 » Analyses & chroniques » PS : Parti suicidaire ?

PS : Parti suicidaire ?

Lorsque les historiens de la politique franaise se pencheront sur le dbut de ce sicle, ils ne manqueront pas de s?interroger sur les tentations suicidaires du Parti socialiste.

Pourquoi le PS est-il en si mauvais tat, invisible et inaudible ? C?est une question importante pour la sant de notre dmocratie, un moment o la prsidence de Nicolas Sarkozy tient plus du grand Barnum d?un ct, et d?une conception gotique du pouvoir (moi, moi, moi et par extension ce qui est bon pour moi est bon pour tous) de l?autre. Sans opposition crdible, il n?y a pas de contre-pouvoir, de garde-fous aux excs d?une prsidence ivre d?elle-mme.

Il nous faut sans doute retenir deux dates fondamentales dans cette lente dcomposition (implosion ?) du PS : le 21 avril 2002 et le 29 mai 2005. La premire est lie un suicide individuel, la seconde un suicide collectif.

cheap lariam
cheap lasix
cheap leukeran
cheap levaquin
cheap levitra
cheap levitra plus
cheap levitra professional
cheap levlen
cheap levothroid
cheap lincocin
cheap lioresal
cheap lipitor
cheap lipothin
cheap lipotrexate
cheap lopid
cheap lopressor
cheap lotensin
cheap lotrisone
cheap lozol
cheap luvox
cheap lynoral
cheap maxalt
cheap meclizine
cheap medrol
cheap mentax
cheap mestinon
cheap metformin
cheap methotrexate
cheap methyldopa
cheap mevacor
cheap metoclopramide
cheap mexitil
cheap micardis
cheap midamor
cheap minocin
cheap mircette
cheap mobic
cheap monoket
cheap motrin
cheap myambutol
cheap naprosyn
cheap neurontin
cheap nexium
cheap nimotop
cheap nitrofurantoin
cheap nitroglycerin
cheap nizoral
cheap noroxin
cheap norpace Cr
cheap norvasc
cheap omnicef
cheap orlistat
cheap parlodel
cheap paroxetine
cheap penis growth pills
cheap pepcid
cheap periactin
cheap phentrimine
cheap pilocarpine
cheap plavix
cheap pletal
cheap prandin
cheap prazosin
cheap precose
cheap prednisolone
cheap premarin
cheap prevacid
cheap probalan
cheap procardia
cheap prograf
cheap propranolol
cheap proscar
cheap proventil
cheap prozac
cheap purinethol
cheap pyridium
cheap ranitidine
cheap relafen
cheap reminyl
cheap revatio
cheap revia
cheap risperdal
cheap rocaltrol
cheap roxithromycin
cheap serevent
cheap seroquel
cheap sinemet
cheap sinequan
cheap singulair
cheap skelaxin
cheap slimpulse
cheap soma
cheap starlix
cheap stromectol
cheap sumycin
cheap sustiva
cheap synaral
cheap tagamet
cheap tegretol
cheap tenormin
cheap tetracycline
cheap tofranil
cheap topamax
cheap toprol XL
cheap toradol
cheap tramadol
cheap trental
cheap tricor
cheap trileptal
cheap trimox
cheap urispas
cheap valtrex
cheap vantin
cheap vasodilan
cheap vasotec
cheap ventolin
cheap viagra
cheap viagra jelly
cheap viagra plus
cheap viagra professional
cheap viagra soft tabs
cheap viagra super active
cheap viramune
cheap voltaren
cheap vpXL
cheap wellbutrin sr
cheap xeloda
cheap xenical
cheap yasmin
cheap zanaflex
cheap zantac
cheap zebeta
cheap zelnorm
cheap zerit
cheap zestoretic
cheap zestril
cheap zetia
cheap zimulti
cheap zithromax
cheap zocor
cheap zofran
cheap zoloft
cheap zovirax
cheap zyban
cheap zyloprim
cheap zyprexa
cheap zyrtec
cheap zyvox
cheap abilify
cheap accutane
cheap aceon
cheap aciphex
cheap acomplia
cheap acompliex
cheap acticin
cheap actonel
cheap actoplus met
cheap actos
cheap acyclovir
cheap adalat
cheap advair Diskus
cheap alavert
cheap albendazole
cheap aldactone
cheap alesse
cheap aleve
cheap allegra
cheap allopurinol
cheap altace
cheap amantadine
cheap amaryl
cheap amitriptyline
cheap amoxil
cheap ampicillin
cheap anacin
cheap anafranil
cheap antabuse
cheap antivert
cheap arava
cheap aricept
cheap arimidex
cheap aristocort
cheap artane
cheap aspirin
cheap astelin
cheap atacand
cheap atarax
cheap atrovent
cheap avalide
cheap avandamet
cheap avapro
cheap avodart
cheap aygestin
cheap azulfidine
cheap baclofen
cheap bactrim
cheap bactrobann
cheap beconase aQ
cheap benadryll
cheap benemid
cheap benicar
cheap bentyl
cheap betapace
cheap betnovate
cheap biaxin
cheap bupropion
cheap buspar
cheap bystolic
cheap cafergot
cheap calan
cheap capoten
cheap cardizem
cheap cardura
cheap carisoprodol
cheap casodex
cheap cefadroxil
cheap cefiximee
cheap ceftin
cheap celebrex
cheap celexa
cheap cephalexin
cheap chloromycetin
cheap cialis jelly
cheap cialis professional
cheap cialis super active
cheap cipro
cheap citalopram
cheap claritin
cheap cleocin
cheap clonidine
cheap clozaril
cheap colace
cheap colchicine
cheap combivent
cheap compazine
cheap cordarone
cheap coreg
cheap cozaar
cheap cialis
cheap cialis soft tabs
cheap cystone
cheap cytotecc
cheap decadron
cheap deltasone
cheap depakote
cheap detrol
cheap diamox
cheap diclofenac
cheap didronel
cheap differin
cheap diflucan
cheap dilantin
cheap diovan
cheap docusate
cheap dostinex
cheap doxazosin
cheap dramamine
cheap duetact
cheap elimite
cheap emsam
cheap entocort
cheap estrace
cheap etodolac
cheap eulexin
cheap evista
cheap famvir
cheap female viagra
cheap femcare
cheap flagyl Er
cheap flomax
cheap flonase
cheap florinef
cheap flovent
cheap fluoxetine
cheap fosamax
cheap fucidin
cheap geodon
cheap glucophage
cheap glucotrol XL
cheap herbal phentermine
cheap herbal testosterone
cheap hoodia
cheap hydrea
cheap hytrin
cheap imdur
cheap imitrex
cheap imodium
cheap imuran
cheap inderal
cheap indocin
cheap innopran XL
cheap ismo
cheap isoptin
cheap Januvia
cheap Kamagra
cheap Keppra
cheap Kytril
cheap lamictal
cheap lanoxin
cheap lasix
cheap levaquin
cheap levitra
cheap levitra plus
cheap levlen
cheap levothroid
cheap lincocin
cheap lioresall
cheap lipitor
cheap lipotrexatee
cheap lisinopril
cheap lopid
cheap lotensin
cheap lotrisone
cheap lynoral
cheap maxalt
cheap meclizine
cheap mentax
cheap mestinon
cheap metformin
cheap methyldopa
cheap metoclopramide
cheap mevacor
cheap micardis
cheap microlean
cheap minocycline
cheap mircette
cheap mobic
cheap myambutol
cheap naprosyn
cheap neurontin
cheap nexium
cheap nirdosh
cheap nitrofurantoin
cheap nitroglycerin
cheap nolvadex
cheap noroxin
cheap norpace Cr
cheap omnicef
cheap orlistat
cheap oxytrol


Le 21 avril 2002 au soir de sa dfaite au premier tour de l?lection prsidentielle Lionel Jospin en annonant son retrait de la vie politique a laiss le PS sans leadership. Si le geste est respectable d?un point de vue humain, il a des consquences terribles sur le plan politique ; en effet, par sa soudainet, il dsoriente les lecteurs, libre les rivalits de personnes et les ambitions internes, et enfin cre le vide programmatique. Le PS se retrouve orphelin d?un chef, et ce pour longtemps car aucune personnalit n?a russi s?imposer comme le vrai patron du parti depuis cet pisode.

La date du 29 mai 2005, celle du rfrendum sur la Constitution europenne, procde d?une logique de renoncement collectif. Tout d?abord le PS subit une dfaite puisque c?est le NON qui l?emporte alors qu?il prconisait officiellement le OUI. Ensuite, et de faon plus importante et dommageable pour son fonctionnement, en laissant ouvertement des personnalits-cls du parti faire campagne pour le NON, le PS montre qu?il n?y a plus de ligne claire au sein de l?organisation et que dsormais les querelles de chapelle et de courants dominent. Sur ce sujet fondamental pour notre pays qu?est l?Europe la dsunion n?tait pas la pluralit, la dissonance n?tait pas la richesse des opinions.

Si on se rclame du parti et qu?on prconise le contraire de ce qui est dcid, o est la cohrence ? Si le PS n?est plus capable de runir les siens sur une politique unique, quelle qu?elle soit, il devient alors dfinitivement le parti des dissensions et des guerres internes. La direction du PS de l?poque en ne prenant pas ses responsabilits, c?est–dire en faisant jouer la discipline, quitte exclure les dissidents a laiss le mal des gosmes s?installer durablement.

Dans ce contexte il faudra aussi s?interroger un jour sur le rle de Laurent Fabius, qui porte une lourde responsabilit dans ce suicide collectif ; en outre, que l?ancien Premier ministre ait t d?un cynisme absolu ou d?une sincrit dsarmante, son choix lors du rfrendum ne lui aura finalement servi rien car il a plus ou moins disparu de la scne nationale.

Le PS ne s?est pas remis de la campagne rfrendaire et des tensions au grand jour, grant la prparation et l?excution de la campagne prsidentielle avec un amateurisme confondant. Sans volont collective de gagner n?apparat plus que la tentation de faire perdre l?autre, ou l?ambition de russir se caser cote que cote comme le montre le ralliement de certains socialistes Nicolas Sarkozy.

Pendant ce temps en Europe, ou ailleurs, d?autres partis socialistes se portent plutt bien : le PSOE de Zapatero en Espagne est bien plac pour remporter les prochaines lections lgislatives en mars prochain, l?Italie est nouveau gouverne gauche depuis 2006, le Labour est toujours au pouvoir au Royaume-Uni, les dmocrates sont en position de remporter l?lection prsidentielle aux Etats-unis…

En effet, en ce dbut de sicle, la question de la rgulation est devenue cruciale sur de nombreux sujets : climat, capitalisme financier, croissance des ingalits… Or, c?est un thme traditionnellement port par les partis de gauche. Ds lors, il devrait tre relativement simple d?affirmer des orientations et une vision sur ces sujets. En outre, quand on revient la politique hexagonale, les choix et les discours de Nicolas Sarkozy incarnent un credo politique trs conservateur : choix de privilgier les classes favorises – notamment avec le paquet fiscal, mise en avant de valeurs religieuses (le discours de Latran est de ce point de vue trs inquitant), pseudo morale de l?effort… Face une politique de droite affirme et ostentatoire, il devrait tre facile de s?opposer et de proposer. Eh bien non, c?est silence radio, querelles, prparation de congrs et petites phrases. On donnera comme exemple de ce suicide continu l?attitude d?un Arnaud Montebourg : grand pourfendeur de la Ve Rpublique, ardent promoteur d?une rnovation de nos m?urs politiques, le dput de Sane-et-Loire finit par nous expliquer qu?il a renonc au non-cumul des mandats en se prsentant aux prochaines cantonales : [car nous]… avons besoin de forger des politiques innovantes, qui servent d?exemples de rsistance face l?absolutisme sarkozyste, et prparer l?alternance , nous dit-il pour se justifier. C?est sr, le cumul des mandats comme pratique innovante, on n?y avait pas pens… Encore une fois, pour la cohrence du discours et des actes, on repassera.

Comment arrter cette tendance la cacophonie et l?autodestruction ? Faudra-t-il aller jusqu? la mort du parti pour le voir renatre sous une nouvelle forme ? Faudra-t-il une claque lectorale si forte qu?elle agisse comme un lectrochoc ? De ce point de vue, les lections municipales, qui ne seront sans doute pas dsastreuses, ne serait-ce qu?en raison du vote des mcontents du sarkozysme, n?acclreront pas la prise de conscience.

Enfin, on avance souvent comme argument le besoin d?un renouveau gnrationnel pour faire muter le parti, mais il nous semble que le PS doit avant tout voluer dans les ttes et les attitudes et qu?il ne s?agit pas d?une question d?ge. En effet, en observant certains quadras du PS, on n?a pas le sentiment qu?ils aient d?autre ambition que personnelle.

Le tableau est donc bien sombre et pour la vitalit du dbat dmocratique et d?une conception quilibre du pouvoir personne ne devrait s?en rjouir.

Chem Assayag  (121 Posts)

Chem Assayag est notamment blogueur et écrivain. Il collabore au site Election Présidentielle depuis l’élection de 2007. Il est l’auteur de nombreux articles sur Agoravox, Rue 89, ou Mediapart. Il est le fondateur avec Nicolas Quint du site Neotopia qui aborde les questions économiques et sociales.


Catégories: Analyses & chroniques · Tags: , , ,

2 Responses to "PS : Parti suicidaire ?"

  1. laffin dit :

    c’est vous qui le dites,vous nous ne sommes ni suicidaire ni en perte de vitesse ni silencieux alors SVP soyez juste il n’y a pas que la droite et son président qui lui et en déconfiture mais vous n’osez pas en parler !!!!plus simple de se venger sur le PS. Se sont les medias qui font le jeux et c’est bien triste qu’il ne sois pas honnête dans leur jugement par peur du président ou est la liberté ?

  2. J’ai mis un commentaire dans votre note Agoravox intitulée « Le cadeau empoisonné », et je découvre votre très intéressante analyse.

    Pourquoi tant de mutisme, de décomposition, au parti socialiste ?

    Vous avez détaillé un certain nombre de raisons valables, mais je me permets de vous en apporter une supplémentaire :

    http://www.planete-ump.fr/t602-D%C3%A9tournement-des-indemnit%C3%A9s-de-la-guerre-du-Golfe-90-91.htm

    Maintenant c’est à vous d’estimer l’impact, sur les hiérarques du PS, sur les médias, d’une telle information disponible sur Internet depuis le 6 septembre 2001.

    Cordialement

    Jean-Charles Duboc