Articles

élection présidentielle 2017 » Européennes 2009 » Européennes 2009 : comme un frémissement sur la toile

Européennes 2009 : comme un frémissement sur la toile

Les élections européennes ne passionnent pas les foules. Les résultats d’une enquête Ipsos réalisée pour Le Point l’ont rappelé récemment : seuls 49% des personnes interrogées les 13 et 14 mars déclaraient avoir l’intention de voter le 7 juin prochain… ils étaient 69% à trois mois du précédent scrutin. Rien de nouveau ici : les européennes suscitent les taux d’abstentions les plus élevés en France : plus de 57% en juin 2004, 54% en 1999…

Dans ce contexte, qu’observe-ton sur la toile à un peu plus de deux mois du scrutin ? Les internautes se sont-ils déjà appropriés cet enjeu ?  Il est bien entendu encore trop tôt pour tirer la moindre conclusion de ce qui se passe aujourd’hui en ligne. Toutefois, le buzz enregistré sur la toile permet d’espérer un regain d’intérêt d’ici juin prochain.

Buzz des élections européennes - Mars 2009

Buzz en ligne des élections européennes - 29 Mars 2009

Les élections européennes bénéficient en effet d’une montée en puissance relativement constante sur Internet au cours des six derniers mois. Et comme permet de le vérifier le graphe Blopulse,une accélération semble se faire jour depuis fin février.

Il n’empêche, ce frémissement, aussi réel soit-il, doit être relativisé : le bruit généré par les prochaines élections européennes pèse encore bien peu face à d’autres sujets d’actualité, au premier rang desquels figure Nicolas Sarkozy (cf. ci-dessous). Autant dire que si frémissement il y a, la campagne est encore bien calme.

europennessarkozy

Buzz en ligne des élections eopéennes et de Nicolas sarkozy - 29 Mars 2009

Quelques sites intéressants :

- Le site de la Fondation Robert Schuman

- Le site du Parlement Européen

- Toute l’Europe, site d’information

Yves-Marie Cann  (63 Posts)

Fondateur et animateur du site. Directeur des études politiques chez Elabe, cabinet d'études et de conseil indépendant. Auparavant directeur-adjoint du Pôle Opinion-Corporate de l'Institut CSA, après sept années passées au Département Opinion et Stratégies d'entreprise de l'Ifop. Les articles publiés ici n'engagent que leur auteur.


Catégories: Européennes 2009 · Tags: , ,

5 Responses to "Européennes 2009 : comme un frémissement sur la toile"

  1. Alexandre dit :

    Je vous invite à découvir http://www.EUdebate2009.eu, un site entièrement dédié aux élections européennes, dont l’ambition est d’européaniser le débat en faisant appel aux contributions de blogueurs à travers l’Europe.

    C’est ici : http://www.eudebate2009.eu

    Un site lancé par le magazine européen cafebabel.com (http://www.cafebabel.com)

    Votre avis nous intéresse!

  2. Toutatis dit :

    à VEGA Thierry

    Tout comme toi j’ai voté non en 2005, tout comme toi je suis excédé.

    Mais moi j’irai voter. Voter pour ceux qui représentent le plus le NON à CETTE Europe. car je ne suis pas anti-européen, mais pour un autre Europe. Une Europe au service des femmes et des hommes, une europe qui veille à la sauvegarde de la planète, une europe de la solidarité (pas de l’assistanat, c’est différent et j’y suis opposé). Bref une Europe RESPONSABLE et JUSTE.
    J’irai donc voter pour le Parti de gauche

  3. Marine dit :

    Comment ne pas s’intéresser au scrutin des Européennes ? C’est à Bruxelles que nos élus décident de lois qui seront ensuite appliquées dans notre pays ! Et ce dans de très nombreux domaines ! L’Europe est notre avenir ! A ce jour, en France, le plus européen des partis politiques est bel et bien le Nouveau Centre, présidé par Hervé Morin, ministre de la Défense. En faisant alliance avec l’UMP, il entend être présent au parlement européen et défendre une Europe forte, Europe dont nous avons besoin !

  4. Difficile tout de même de comparer les tags « Elections européennes » et « Nicolas Sarkozy » sur la toile… Il vaudrait mieux comparer les élections européennes à ce qui leur ressemble le plus en France – les élections législatives – et à une période semblable – quelques mois avant l’échéance.

    Néanmoins, on observe effectivement un frémissement sur la toile. Les partis politiques sont de plus en plus présents dans le web 2.0, les blogueurs s’emparent de plus en plus de sujets. Et last but not least : le Parlement européen lui-même cherche à susciter le débat avec un blog, des outils participatifs (sondages, questions, débats…) et bientôt des profils sur MySpace et flickr.

    Plus d’infos : http://www.elections2009.eu, http://www.ep-webeditors.eu et http://www.flickr.com/photos/european_parliament

    Quand à la remarque de Thierry : l’Europe n’est pas monolithique, elle ne va que là où les peuples la mènent… Dire non à l’Europe, dire oui mais…, c’est possible : chacun ses opinions. Mais dans ce cas il faut EXPRIMER son opinion : et dans une démocratie, c’est le vote.

    Comment sinon se plaindre de n’être pas entendu ? Le silence et l’abstention ne régleront rien !

  5. VEGA Thierry dit :

    Personnellement, je ne me sens pas concerné par la la mascarade des élections européennes, et n’y participera pas.

    L’Europe de Bruxelles est une imposture, un grave atteinte à la souveraineté des nations qui la composent, en particulier celle de la France.

    En 2005, j’ai comme beaucoup de Français, voté non au TCE, et réitère mon NON, à l’occasion de ces élections, en n’allant pas voter !

    NON A LA NUISANCE DE L’EUROPE !