Articles

élection présidentielle 2017 » Non classé » Qui s’intéresse aux élections européennes ?

Qui s’intéresse aux élections européennes ?

europe22 Moins d’un mois nous sépare désormais des élections européennes. L’occasion de faire le point sur le désintérêt des Français (pour ne citer qu’eux…) pour cette élection.

Ce désintérêt, qui n’est pas vraiment une surprise pour bon nombre d’observateurs, est d’abord visible sur la toile. En un mois, la progression du buzz généré en ligne par ce scrutin s’avère particulièrement faible, la courbe générée par Blogpulse (ci-contre) relevant en grande partie d’un effet d’optique. Peut-être ne le savez-vous pas, mais ce type d’outil a un inconvénient majeur : il ne recense que les publications pertinentes en ligne sur les six derniers mois accessibles le jour de l’édition du graphe… c’est-à-dire aujourd’hui. Ainsi, la part de buzz mesurée pour les élections européennes indiquée pour fin mars est inférieure à celle effectivement mesurée fin mars via le même outil. Il n’empêche, le résultat ne s’avère pas vraiment flatteur pour le scrutin à venir.

Que le lecteur de ce post se rassure : il existe d’autres outils permettant d’apprécier ce manque d’intérêt pour les les élections européennes à venir. Les sujets de conversation des Français mesurés chaque par l’Ifop dans le cadre de son tableau de bord politique en apportent une illustration patente. Début mai, seules 22% des personnes interrogées par l’institut pour Paris Match déclaraient avoir parlé des élections européennes avec leurs proches. Certes, ce score progresse de 5 points en l’espace d’un mois. Il n’empêche, les mesures réalisées à l’occasion des derniers scrutin laissent présager d’une abstention massivement, probablement supérieure à celle observée en 2004. D’ailleurs, un mois avant les européennes de 2004, cet indicateur s’élevait à 33%. Nous en sommes bien loin… Un chiffre pourtant déjà mauvais puisque, pour ne donner qu’un exemple,  un peu plus de trois mois avant le premier tour de l’élection présidentielle, la proportion d’interviewés discutant du scrutin présidentiel avec leur entourage s’elevait déjà à 61% !

Le premier parti à l’issue des européennes devrait donc être celui de l’abstention. Jusqu’à quel niveau ?Les pronostic sont ouverts…

Yves-Marie Cann  (63 Posts)

Fondateur et animateur du site. Directeur des études politiques chez Elabe, cabinet d'études et de conseil indépendant. Auparavant directeur-adjoint du Pôle Opinion-Corporate de l'Institut CSA, après sept années passées au Département Opinion et Stratégies d'entreprise de l'Ifop. Les articles publiés ici n'engagent que leur auteur.


Catégories: Non classé · Tags: , ,

Comments are closed.