Articles

élection présidentielle 2017 » 2012, Analyses » 15 mai 2011 : coup de tonnerre politique

15 mai 2011 : coup de tonnerre politique

Dominique Strauss-KahnLa carrière politique de Dominique Strauss-Kahn est-elle terminée demande LeFigaro.fr à ses internautes. « Oui » affirment à plus de 76% les quelques 15.000 personnes ayant déjà répondu à la question. A l’issue de quelques 43.000 votes , 66% des visiteurs de MSN Actualités considèrent que les chances du PS de l’emporter en 2012 sont réduite suite à l’inculpation du Directeur général du FMI.

Bien entendu, ces résultats, dépourvus de tout fondement de représentativité, ne sauraient être assimilés à des sondages. Ils témoignent toutefois, à leur échelle, de la déflagration politique provoquée par cet événement. Incontestablement, il y aura un avant et un après 15 mai 2011 tant les cartes semblent durablement rebattues dans la double perspective de la primaire socialiste et de la présidentielle 2012.

L’événement bouleverse en effet la donne. D’abord pour Dominique Strauss-Kahn qui, que les faits qui lui sont reprochés soient avérés ou non, en sortira considérablement affaibli tant l’affaire semble propice à affecter durablement son image au sein de l’opinion publique. Et ce d’autant plus qu’elle favorise la résurgence d’autres accusations déjà portées à son encontre, lesquelles avaient été plus ou moins passées sous silence. A chaud, difficile d’évaluer précisément les conséquences politiques des événements de ce weekend mais une candidature Strauss-Kahn à la présidentielle semble désormais, sauf retournement brutal de la situation, durablement compromise.

Cette situation inédite – ce séisme – affecte logiquement les autres prétendants socialistes, au premier rang desquels François Hollande et Martine Aubry. Ces dernières semaines, le premier a su occuper l’espace et tirer efficacement profit du vide provoqué par l’absence d’autres candidatures officielles. De récentes enquêtes d’opinion témoignent d’une candidature qui a su gagner en profondeur et en crédibilité, faisant désormais du Président du Conseil général de la Corrèze un candidat sérieux à la primaire socialiste. A cet égard, il sera intéressant d’observer, dans l’hypothèse d’un retrait de DSK, comment se reporteront les préférences jusqu’à alors exprimées en sa faveur par les sympathisants de gauche et ceux du Parti socialiste. Enfin, un empêchement de Dominique Strauss-Kahn pourrait contraindre Martine Aubry à entrer officiellement dans le jeu de la primaire socialiste pour empêcher une multiplication des candidatures et préserver ainsi l’unité du parti qu’elle dirige.

Et Nicolas Sarkozy, peut-il tirer capitaliser sur cette situation ? Les événements de ce weekend ne sauraient suffire à redorer le blason présidentiel, tant le chef de l’État pâtit d’un rejet élevé. Toutefois, nul doute que, du côté de l’Élysée, la prudence l’emportera, avec un secret espoir de tirer profit de cette posture… présidentielle.

Sur Twitter : @yvesmariecann / @EP_2012

Photo : Copyright bixintx

Yves-Marie Cann  (63 Posts)

Fondateur et animateur du site. Directeur des études politiques chez Elabe, cabinet d'études et de conseil indépendant. Auparavant directeur-adjoint du Pôle Opinion-Corporate de l'Institut CSA, après sept années passées au Département Opinion et Stratégies d'entreprise de l'Ifop. Les articles publiés ici n'engagent que leur auteur.


Catégories: 2012, Analyses · Tags:

2 Responses to "15 mai 2011 : coup de tonnerre politique"

  1. akim dit :

    On n’échappe pas à son destin.Mr Dominique Strauss-Kahn fait une chute en catastrophe.Les femmes sont capables de tout et dépassent en génie le diable lui même quand il s’agit de faire du tort à un homme.l’odeur nauséabonde de la conspiration d’un concurrent se sent à des milliers de km…et n’est pas à écarter.Ce conspîrationniste se fera tôt ou tard attrapper par ses conspirations.

  2. akim dit :

    On n’échappe pas à son destin.Mr Dominique Strauss-Kahn fait une chute en catastrophe.Les femmes sont capables de tout et dépassent en génie le diable lui même quand il s’agit de faire du tort à un homme.l’odeur nauséabonde de la conspiration d’un concurrent se sent à des milliers de km…et n’est pas à écarter.Ce conspîrationniste se fera tôt ou tard attrapper par son destin.