Articles

élection présidentielle 2017 » 2012, Primaires, Sondages » Primaire socialiste : Martine Aubry dans les enquêtes d’opinion

Primaire socialiste : Martine Aubry dans les enquêtes d’opinion

martine_aubryDeuxième article de notre série consacrée à l’analyse des forces et faiblesses des principaux candidats à la primaire socialiste, basée sur les enquêtes d’opinion les plus récentes. Aujourd’hui, focus sur Martine Aubry, Maire de Lille et ancienne Ministre, contrainte à se porter candidate suite au retrait forcé de Dominique Strauss-Kahn.

Créditée de 31% des préférences chez Ifop et CSA,  28% chez Harris Interactive et 31% d’intentions de vote dans la dernière enquête Ipsos, Martine Aubry ne parvient pas à rattraper son retard sur François Hollande. Pis, malgré toute la prudence qui s’impose à la lecture des enquêtes publiées, l’écart avec le Député de la Corrèze et ancien Premier secrétaire du Parti socialiste tend à croître depuis sa déclaration de candidature., touts instituts confondus.

Avec un tiers de préférences exprimées parmi les électeurs âgés de moins de 30 ans ayant l’intention de participer à la primaire, Martine Aubry parvient à devancer de peu Ségolène Royal auprès de cette classe d’âge, peu acquise à François Hollande. Toutefois, plus on s’élève sur la pyramide des âges et plus la fréquence des préférences exprimées en sa faveur diminue, le favori du moment asséchant pour ainsi dire l’espace politique.

Martine Aubry parvient toutefois à tirer son épingle du jeu auprès de quelques segments de population traditionnellement favorables à la gauche et au Parti socialiste : favorite des salariés du secteur public (mais à la peine chez ceux du secteur privé et parmi les retraités) elle parvient à séduire les diplômés de l’enseignement supérieur et de nombreux Franciliens.

Bien entendu, la campagne ne fait que commencer et comme je le rappelais dans un précédent article, le jeu reste très ouvert, ne serait-ce qu’en raison de la perspective d’un second tour. Martine Aubry doit toutefois faire face à un écueil et non des moindres dans le cadre d’une primaire ouverte à l’ensemble du corps électoral : celui d’apparaître comme la candidate du parti et non celui du peuple socialiste. Un premier indice : une majorité relative de députés socialistes serait acquise à Martine Aubry, à rebours des préférences exprimées par les sympathisants de leur parti.

=> Me suivre sur Twitter @yvesmariecann

(L’analyse détaillée par segments de population est basée sur la dernière livraison de l’enquête CSA « La Course 2012″)

Yves-Marie Cann  (63 Posts)

Fondateur et animateur du site. Directeur des études politiques chez Elabe, cabinet d'études et de conseil indépendant. Auparavant directeur-adjoint du Pôle Opinion-Corporate de l'Institut CSA, après sept années passées au Département Opinion et Stratégies d'entreprise de l'Ifop. Les articles publiés ici n'engagent que leur auteur.


Catégories: 2012, Primaires, Sondages · Tags: , , , , ,

Comments are closed.