Articles

élection présidentielle 2017 » Baromètre du débat public » Baromètre du débat public : premiers résultats !

Baromètre du débat public : premiers résultats !

Les résultats de la deuxième vague d’enquête du « baromètre du débat public », réalisée du 30 novembre au 10 décembre auprès de 801 internautes membre de notre panel en ligne, attestent d’une nette détérioration du climat social et politique par comparaison avec les données enregistrées en septembre (887 répondants).

Avertissement : le baromètre du débat public est réalisé auprès d’un panel d’internautes volontaires. Contrairement aux enquêtes par sondage et publiées dans la presse, celui-ci n’est pas réalisé auprès d’un échantillon dit représentatif de la population française. L’objectif du baromètre du débat public n’est donc pas de rendre compte des opinions et perceptions des Français ou des internautes mais uniquement de celles des membres de notre panel.

62% des participants à l’enquête se déclarent satisfaits de la vie qu’ils mènent mais cette proportion s’érode de 4 points en trois mois. Surtout, les perceptions des panélistes liées à l’avenir se durcissent sensiblement, que ce soit pour la France ou leur situation personnelle. Plus précisément, la moitié des participants à l’enquête anticipe une dégradation de leur situation financière au cours des douze prochains mois (+8 points), un peu plus d’un tiers (37%, – points) pense qu’elle restera la même et seuls 11% (-5 points) affirment qu’elle va s’améliorer. L’évolution des résultats s’avère encore plus forte forte pour la situation économique du pays : 55% (+12 points) des répondants pronostiquent une dégradation, 13% (-7 points) une amélioration et 29% (-4 points) une stabilisation.

Dans ce contexte, les enjeux les plus importants auxquels la France doit faire prioritairement face actuellement se concentrent principalement, du point de vue des répondants, sur les thématiques économiques et sociales, au premier rang desquelles figurent la hausse des prix citée par 43% des répondants (+15 points depuis septembre), la situation économique (37%, -2 points) et le chômage (25%, -1 point). La priorité accordée à d’autres enjeux baisse parfois sensiblement. Il s’agit plus particulièrement de la protection de l’environnement (23%, -4 points), du système éducatif (19%, -4 points) et du système de santé (12%, -3 points).

La confiance accordée par les panélistes à Nicolas Sarkozy et son gouvernement pour apporter des solutions efficaces à ces différents enjeux enregistre fréquemment une forte baisse, à l’exception notable de la protection de l’environnement (33% des répondants font confiance à l’exécutif soit une hausse de 6 points en trois mois). Seuls 19% (-4 points) des participants à l’enquête accordent leur confiance à l’exécutif concernant la hausse des prix. Toutefois, une minorité non négliable de répondants accorde sa confiance à Nicolas Sarkozy et son gouvernement pour la défense et la politique étrangère (41%, -3 points), l’immigration (38%, -6 points) et l’insécurité (38%, -9 points). Pour l’ensemble de ces dimensions, la confiance exprimée par les panélistes suscite un profond clivage politique. A titre d’exemple, 70% des sympathisants de l’UMP accordent leur confiance à l’exécutif pour apporter des solutions efficaces à propos de la hausse des prix contre seulement 2% des sympathisants socialistes et 6% de ceux du Mouvement Démocrate. De même, 85% des proches de l’UMP expriment leur confiance en matière de chômage contre seulement 3% au PS et 14% au MoDem.

Enfin, le jugement porté par les participants à l’enquête sur l’action menée par chacun des membres de l’excutif s’avère particulièrement sévère, aucun d’entre eux ne bénéficiant d’une cote positive auprès de notre panel. Seuls 30% (-7 points depuis septembre) des participants à l’enquête jugent l’action de Nicolas Sarkozy positive, de même que 27% (-2 points) pour celle de François Fillon. Trois ministres enregistrent une forte chute : Bernard Kouchner (28%, -14 points), Rachida Dati (22%, -10 points) et Christine Lagarde (17%, -12 points). D’autres parviennent à tirer leur épingle du jeu : Jean-Louis Borloo est la personnalité la plus appréciée du panel avec 42% de jugements positifs et une progression de 11 points en trois mois. Citons également Xavier Bertrand (34%, +12 points), Valérie Pécresse (30%, +6 points) et Christine Boutin (20%, +5 points).

La troisième vague d’enquête du baromètre du débat public aura lieu en mars 2008. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez rejoindre dès à présent notre panel d’internautes (près de 4.000 membres à ce jour).

Yves-Marie Cann  (195 Posts)


Catégories: Baromètre du débat public

2 Responses to "Baromètre du débat public : premiers résultats !"

  1. baker dit :

    Voilà une enquête qui ne sert strictement à rien. Je ne vois pas le moindre intérêt de faire un barometre auprès d’une population qui n’est pas représentative de la population, j’ai beau chercher mais je ne trouve pas un seul argument favorable à faire ce genre « d’enquête ».

  2. moulin dit :

    Je crains le pire pour 2012 à savoir l’élection du facteur(bataille au P.S. et N.S. n’est plus credible car il promet beaucoup mais realise si peu)