Articles

élection présidentielle 2017 » 2012, Analyses & chroniques, Chroniques » Petite Chronique d’une Election 17
La tentation de la personnalité

Petite Chronique d’une Election 17
La tentation de la personnalité

lepoint2036-crise-peut-il-faire-mieux-que-sarkozy2En couverture du Point de cette semaine on peut voir une photo de François Hollande avec cette légende : « CRISE : Peut-il faire mieux que Sarkozy ?». Je ne sais pas quelle réponse l’hebdomadaire apporte à cette question mais paradoxalement elle ouvre le champ à une forme de nivellement des candidats. Je m’explique.

Devant l’ampleur de la crise économique et l’absence de solutions à court terme la tentation est grande de penser que tous les programmes se valent et que finalement aucun des candidats ne ferait mieux qu’un autre. François ne ferait pas mieux que Martine qui ne ferait pas mieux que Nicolas qui ne ferait pas mieux que Jean-Luc qui ne ferait pas mieux que François et ainsi de suite… On peut notamment imaginer que c’est l’argument qu’utilisera Nicolas Sarkozy face à l’ensemble de ses adversaires, qui lui reprocheraient de piètres résultats, sur le mode de l’impuissance du politique face aux forces déchaînées des marchés. « A ma place vous n’auriez rien pu faire d’autre »…

Dès lors, si les programmes sont vains puisque tous se valent dans l’inefficacité, l’élection présidentielle devient un concours de beauté où la personnalité des candidats prend le pas sur toute autre considération : François Hollande est-il toujours aussi drôle ? Nicolas Sarkozy est-il toujours aussi énergique ? Martine Aubry est-elle toujours aussi volontaire ? Eva Joly est-elle toujours aussi intègre ?…et dans ce contexte l’image, la présence dans les médias, l’intensité publicitaire, deviennent encore plus importants.

Pourtant l’élection de 2012 offre l’occasion de choix de sociétés majeurs et clivant ; par exemple si l’on focalise sur le problème de la dette le choix entre une politique d’austérité mettant l’accent sur la baisse des dépenses publiques est très différent de celui d’une hausse des impôts généralisée, de même en matière de déficits sociaux la maîtrise des dépenses de santé via une baisse des remboursements et un transfert de la prise en charge vers le privé est une optique qui n’est pas la même que celle qui privilégie une refonte complète du système de soins, notamment pour la médecine de ville. Bien sûr me direz-vous on peut panacher ces différentes approches mais des orientations, des choix, et au final une vision de la société française doivent et peuvent se dessiner à l’occasion de cette élection.

Aussi il serait dommage que les Français en se basant uniquement sur les personnalités des candidats fassent de cette élection un prolongement géant d’une émission de téléréalité.

Chem Assayag  (121 Posts)

Chem Assayag est notamment blogueur et écrivain. Il collabore au site Election Présidentielle depuis l’élection de 2007. Il est l’auteur de nombreux articles sur Agoravox, Rue 89, ou Mediapart. Il est le fondateur avec Nicolas Quint du site Neotopia qui aborde les questions économiques et sociales.


Catégories: 2012, Analyses & chroniques, Chroniques · Tags: , , , ,

Comments are closed.