Articles

élection présidentielle 2017 » 2012, Analyses & chroniques » Petite Chronique d’une Election 18 – Pschittt…

Petite Chronique d’une Election 18 – Pschittt…

Bon, il faut bien le reconnaître la France n’était pas vraiment suspendue à l’annonce de la (non) candidature de Jean-Louis Borloo, alors que l’actualité est très dense et que la primaire socialiste rentre dans sa dernière ligne droite. Néanmoins elle constitue un de ces petits rebondissements qui animent toute campagne et en font le sel.

Mais avant toute chose ce renoncement nous en dit un peu plus sur JL Borloo ; ce dernier avait longtemps eu une réputation de dilettante et de velléitaire, qu’il avait partiellement réussie à effacer lors de ses dernières expériences de ministre. Sa décision de ne pas se présenter semble finalement en phase avec l’impression qu’il avait longtemps donnée aux Français. La surprise de ses troupes, auxquelles manifestement il n’avait rien dit, révèle une forme d’indifférence et d’amateurisme un peu étrange. « Bon les gars je vous mâche en rase campagne, plusieurs mois avant la bataille, mais c’est la vie ». A ce stade il est difficile de savoir quelles sont les vraies raisons qui ont poussé JL Borloo à quitter la course présidentielle mais l’explication est peut être toute simple : il ne voulait pas car cela ne lui correspond pas. En cela il confirme qu’il n’est pas un pur animal politique mais un homme de coups et d’opportunités.

Maintenant quelle peut être la conséquence de cette décision dans le cadre de la campagne et de l’élection ? Ici deux thèses diamétralement opposées mais également plausibles sont en lice.

Première hypothèse, l’espace du centre se rétrécit, Nicolas Sarkozy voit donc l’horizon du premier tour se dégager car il va récupérer une partie des voix qu’aurait eues Borloo et pourra faire un score qui non seulement lui garantira la présence au second tour mais permettra aussi de créer une dynamique de victoire. Le retrait de Borloo c’est de l’air pour Sarkozy.

Seconde hypothèse toute aussi crédible : l’électorat éventuel de Borloo n’ira pas en masse vers Nicolas Sarkozy et au contraire alimentera principalement le score du candidat socialiste. Celui-ci aura alors la possibilité de creuser encore plus l’écart avec Nicolas Sarkozy au premier tour et bénéficiera d’une avance importante. Le retrait de Borloo c’est de l’air pour les socialistes.

Ainsi du pschittt…  de la candidature Borloo il est encore impossible de savoir qui bénéficiera !

Chem Assayag  (121 Posts)

Chem Assayag est notamment blogueur et écrivain. Il collabore au site Election Présidentielle depuis l’élection de 2007. Il est l’auteur de nombreux articles sur Agoravox, Rue 89, ou Mediapart. Il est le fondateur avec Nicolas Quint du site Neotopia qui aborde les questions économiques et sociales.


Catégories: 2012, Analyses & chroniques · Tags: , ,

Comments are closed.