Articles

élection présidentielle 2017 » 2012, Analyses & chroniques, Chroniques » Journal de campagne : Pas facile de se tenir à la diète.

Journal de campagne : Pas facile de se tenir à la diète.

François Hollande l’avait promis, il allait s’astreindre après sa désignation comme candidat socialiste à la diète médiatique. Son entourage avait expliqué  avoir  observé les erreurs de la campagne de Ségolène Royal et que celle-ci avait mal géré la séquence post primaires en novembre et décembre 2006 et que sa surexposition avait affaibli son entrée officielle en campagne en janvier.

Ce choix tactique semblait s’imposer. Mais sous la contrainte des évènements internationaux, Hollande a rompu plusieurs reprises sa promesse de « diète médiatique ». A t-il bien fait ? Sans doute pas. Son intervention au 20h du 28 Octobre au lendemain de l’intervention télévisée de Nicolas Sarkozy n’a pas apporté grand-chose de nouveau par rapport à son discours d’investiture, elle a d’ailleurs été peu reprise.Mais surtout ses deux réactions pendant l’aller retour grec sur le référendum et durant le G20 l’ont fait tomber dans le piège tendu par la communication sarkozyste : celui de la comparaison. D’un côté un président jouant dans la cour des grands aux cotés d’Obama et autres dirigeants, de l’autre un Hollande seul. D’un coté des images très institutionnelles plutôt réussies, de l’autre quelques secondes sur fond de salle des fêtes à Brive insérées dans des 20h . Sur la posture enfin d’un côté un Président laissant à nouveau entrevoir sa marque : le volontarisme et de l’autre un François Hollande  hésitant visiblement entre la stratégie de l’offensive et la peur de briser un moment probablement attendu par l’opinion comme un bref moment de consensus.

La tactique qui vise à induire et installer la comparaison est on le devine un des piliers de la stratégie elyséenne pour espérer l’emporter en 2012. Elle est sans doute la seule qui puisse permettre au sortant de combler son retard. Hollande aurait gagné à attendre la fin de la séquence pour en tirer à froid , dans le cadre d’une prise de parole plus « institutionnelle » et à forte visibilité les enseignements. C’est étrange que  les stratèges hollandais n’aient pas vu le piège qui leur était tendu et que le candidat auréolé de sa victoire aux primaires n’ait pas compris que sa première décision était la bonne : quand on se met à la diète, il faut s’y tenir !

Bernard Sananès  (7 Posts)

Président de l'Institut CSA (Etudes et Sondages). Diplômé de l’I.E.P d’Aix-en-Provence et de l’I.P.J., il débute comme journaliste avant de devenir chargé de communication d’un groupe parlementaire. Entré à EURO RSCG Public en 1991, il en a pris la tête en avril 2006. Il tient un blog, le Weblog de Bernard Sananès.


Catégories: 2012, Analyses & chroniques, Chroniques · Tags: ,

Comments are closed.