Articles

élection présidentielle 2017 » 2012, Analyses & chroniques, Analyses & chroniques, Chroniques » Petite Chronique d’Une Election 25 – Campagne Extraterritoriale

Petite Chronique d’Une Election 25 – Campagne Extraterritoriale

 La campagne présidentielle a pris une tournure étrange… elle semble désormais se dérouler dans un espace improbable dont le centre de gravité est situé entre Berlin, Bruxelles et les sièges des agences de notation. Un analyste junior de Moody’s ou de Standard&Poor’s a maintenant plus d’influence sur les programmes des candidats et leurs futures politiques économiques et sociales que les experts, les membres des partis ou les citoyens.  C’est en tout cas l’impression donnée par les politiques qui passent leur temps à réagir aux communiqués publiés par les gardiens de l’orthodoxie budgétaire, à organiser la dernière réunion de la dernière chance  ou encore à parler de triple A comme l’alpha et l’oméga de toute action. Les médias, notamment ceux de l’instantanéité comme les chaînes d’information en continu, accentuent cette impression de grand huit, en mettant en scène le feuilleton de la dette comme une fiction haletante mais où la forme prime sur le contenu.

Dans cet espace, qui ressemble par bien des aspects à une nouvelle  géométrie de la pensée unique, les différences entre les candidats potentiellement vainqueurs deviennent subtiles, floues et parfois indétectables. La politique de PAPA (« Pas d’Alternative Possible Actuellement ») semble s’imposer à tous, sous le regard un peu las et résigné de l’électeur.  Les débats se concentrent alors sur des arguties techniques, des querelles d’experts, souvent arides et où personne ne semble réellement savoir quoi faire. Dans ce contexte le choix du futur Président ne serait donc plus qu’une question de casting, d’affect, puisque la politique qu’il mènera est déjà décidée ailleurs et par d’autres.

Signe qui ne trompe pas on entend même parler d’union nationale… ce qui n’est jamais une très bonne nouvelle. En effet l’union nationale c’est le grand classique des temps de crise, des situations délicates, des périodes dangereuses et des heures graves. L’union nationale c’est aussi une démocratie anémique car l’union de tous, cela veut aussi dire le choix de personne et donc un exercice de la souveraineté du peuple réduit à la portion congrue.

La campagne semble donc se dérouler ailleurs, dans des territoires où la vie réelle des français semble être une abstraction, tandis que les taux d’intérêt ou les ratios de dettes deviennent des objets totémiques qui eux sont l’objet de toutes les attentions.

Ainsi si 2007 avait semblé marquer le retour du politique comme volonté,  2012 pourrait, paradoxalement, signer celle de la politique comme illusion.

Chem Assayag  (121 Posts)

Chem Assayag est notamment blogueur et écrivain. Il collabore au site Election Présidentielle depuis l’élection de 2007. Il est l’auteur de nombreux articles sur Agoravox, Rue 89, ou Mediapart. Il est le fondateur avec Nicolas Quint du site Neotopia qui aborde les questions économiques et sociales.


Catégories: 2012, Analyses & chroniques, Analyses & chroniques, Chroniques · Tags: ,

Comments are closed.