Articles

élection présidentielle 2017 » 2012, Analyses & chroniques, Analyses & chroniques, Chroniques, Sondages » Le Journal de campagne de Bernard Sananès (Institut CSA) : « L’autre match »

Le Journal de campagne de Bernard Sananès (Institut CSA) : « L’autre match »

Dans la dernière édition de la Course 2012, sondage CSA pour BFMTV, RMC et 20Minutes, nous avons testé l’idée de l’Union Nationale récemment remise sur le devant de la scène par François Bayrou (qui progresse de 7% à 11 %) comme par Dominique de Villepin. Plutôt que de poser la question de manière trop caricaturale, (êtes-vous pour ou contre cette idée), nous avons proposé aux personnes interrogées un vrai choix :

« Dans le contexte actuel de crise, quelle serait selon vous la formule de gouvernement la plus efficace après la prochaine élection présidentielle? Un gouvernement d’Union Nationale regroupant des personnalités de gauche de droite et du centre / Un gouvernement reposant sur une majorité claire de gauche de droite ou du centre ? » 55 % des personnes interrogées se sont prononcés pour l’idée de l’Union nationale contre 37 % pour « la majorité claire ».

Il faut analyser cette réponse au regard d’autres résultats inclus dans cette étude. 62 % jugent inefficace le dernier sommet européen, 65% considèrent que la gauche comme la droite sont responsables de l’état de la dette. Une forte proportion de Français (entre 20 et 30 % en fonction des items proposés) n’ont confiance dans aucune des personnalités testées pour résoudre les différents problèmes du pays. Et puis, et il faudra le vérifier dans les mois à venir, pour la première fois depuis Juin ce que l’on pourrait appeler « l’indice de bipolarisation», le score cumulé des deux candidats principaux au 1er tour recule. De 50 % en Juin (Hollande 27/Sarkozy 23), il avait progressé passant de 53% en aout à 61 % en Novembre après les primaires. Ce mois-ci il s’affiche en retrait à 58 % (Hollande 32/Sarkozy 26)

Ces différents éléments mis bout à bout peuvent d’abord laisser penser qu’après une pré-campagne marquée par la primaire et la stratégie de représidentialisation de Nicolas Sarkozy, l’électorat séduit très vite par l’affiche du second tour, commence à s’intéresser davantage à l’offre électorale du 1er tour (phénomène qui s’accentuera lorsque la règle de l’égalité des temps de paroles va s’appliquer). Ils peuvent se lire aussi au regard de la dureté de la crise : le sentiment que face à une situation dont ils mesurent la gravité, ni le volontarisme seul, ni l’alternance seule ne leur parait capable de sortir le pays de la situation dans laquelle il est.

On me demande souvent « alors vous pensez que cela va évoluer comment ? » « Tes prévisions ? » Qui peut se risquer aujourd’hui à faire de la prédiction ? D’autant qu’au-delà des intentions de vote, un autre affrontement me parait décisif : celui qui va opposer dans l’esprit des français le besoin de crédibilité face à la crise, et le désir d’alternatives (qui n’est pas à mon avis la même chose que l’alternance) pour sortir de la crise. Dans le premier cas, les deux candidats perçus comme les plus crédibles Nicolas Sakozy / François Hollande feront la course en tête, et profiteront au maximum de la bipolarisation. Dans le deuxième cas, les offres alternatives, celle qui veut sortir du système (Marine Le Pen) et/ou celle qui veut rassembler le système (François Bayrou) consolideront leur espace.

Et si finalement ce match là, entre besoin de crédibilité et désir d’alternatives n’était pas joué d’avance ?

Bernard Sananès  (7 Posts)

Président de l'Institut CSA (Etudes et Sondages). Diplômé de l’I.E.P d’Aix-en-Provence et de l’I.P.J., il débute comme journaliste avant de devenir chargé de communication d’un groupe parlementaire. Entré à EURO RSCG Public en 1991, il en a pris la tête en avril 2006. Il tient un blog, le Weblog de Bernard Sananès.


Catégories: 2012, Analyses & chroniques, Analyses & chroniques, Chroniques, Sondages

One Response to "Le Journal de campagne de Bernard Sananès (Institut CSA) : « L’autre match »"

  1. FrédéricLN dit :

    Bravo pour cette enquête ! Ancien et actuel directeur scientifique d’instituts de sondage, je suis souvent très critique sur les sondages politiques… leurs questions téléguidées, leurs non-réponses massives et pour cause, etc. : ici, vous avez posé des questions claires, équilibrées, et bien malin qui aurait pu deviner les réponses avant l’enquête (en tout cas, je ne l’aurai pas pu). Je suis extrêmement surpris que « l’union nationale droite, gauche et centre » l’emporte sur la « majorité claire », non seulement globalement, mais aussi chez les sympathisants de chaque tendance y compris l’extrême-gauche. Leur leaders, qui investissent leur énergie dans un dénonciation de Bayrou « parce que le centre c’est la droite », n’ont pas dû en croire leurs yeux !