Articles

élection présidentielle 2017 » Interviews » Université d’été de l’UMP : entretien avec Nadine Morano

Université d’été de l’UMP : entretien avec Nadine Morano

A la fin de la deuxième journée de l’université d’été des Jeunes Populaires à Marseille, la députée de Meurthe-et-Moselle, Nadine Morano, fait partie de ces quelques parlementaires qui traînent encore aux abords du Parc Chanot où se déroule l’événement. Ayant suivi les différentes tables rondes organisées ce samedi 2 septembre, la proche amie du président de l’UMP a bien voulu répondre à quelques questions.

Bonjour Madame Morano. Qu’attendez-vous de cette université d’été, à la veille de l’élection présidentielle ?

Nadine Morano : J’attends à ce qu’on travaille beaucoup. Cela a été le cas sur de nombreux sujets qui préoccupent la jeunesse. C’est de répondre aux préoccupations des jeunes, d’être en capacité de proposer un programme novateur pour les Français et, surtout, de montrer qu’à l’UMP, il n’y a pas de querelles de personne, seulement une volonté de travailler pour la France. Et avec Dominique de Villepin, Nicolas Sarkozy, Michèle Alliot-Marie, François Fillon, Christian Estrosi, nous sommes tous unis pour un seul combat, c’est de travailler pour les Français. L’UMP l’a démontré et c’est sa force aujourd’hui. Donc, c’est tant mieux.

Nicolas Sarkozy est-il toujours le candidat « naturel » de l’UMP ?

Nadine Morano : Il est le candidat aujourd’hui le plus à même de porter nos couleurs. Mais chez nous, il y a la liberté. Ce qui veut dire que si d’autres candidats se sentent la vocation à briguer la fonction de Président de la République, libre à eux de déposer leur candidature. Ce sont les militants qui choisiront.

Alors vous rejoignez François Goulard (Ministre délégué à l’Enseignement, proche du Premier ministre), lorsqu’il affirme que « les jeux ne sont pas encore faits » concernant l’investiture présidentielle ?

Nadine Morano : Non, je pense que, pour l’instant, Nicolas Sarkozy est de loin le meilleur candidat. Ensuite, on verra si d’autres candidatures se feront. Mais pour l’instant, personne ne s’est déclaré candidat à l’élection présidentielle, à l’UMP. Personne. Pas même Dominique de Villepin…

Merci Madame Morano !

Entretien : OLG.

ep.fr  (159 Posts)


Catégories: Interviews

One Response to "Université d’été de l’UMP : entretien avec Nadine Morano"

  1. Mouret dit :

    Madame,

    Ilest mauvais de se borner à la critique de Ségolène ROYAL.
    Il faut convenir qu’il y a là un changement auquel les français sont intéressés .
    Vous devez l’accepter comme une nouvelle variable du prochain débat politique
    Monsieur Sarkozy va avoir beaucoup de travai, c’est cela qu’il faut savoir reconnaître pour l’aider efficacement !
    Les amis de monsieur Sarkozy doivent par leur réalisme, leurs conseils, et la dénonciation de tout ce qui est mis en oeuvre par son propre parti pour lui nuire,l’ accompagner dans son combat, et non pas lui cacher les difficultés !
    S’il vous plaît, qu’on arrête Mme Alliot-Marie….que ne se rend-elle compte elle-même, ou son staff, de son ridicule ….elle pense à « mettre ses compétences au service de la France « ….????
    Et que cessent les « gesticulations » de l’Elysée ….mais s’il vous plaît essayez d’empêcher ce mécanisme que nous connaissons bien : PREFERER FAIRE GAGNER L’ADVERSAIRE POLITIQUE…..
    Bien à vous !
    F.Mouret