Articles

élection présidentielle 2017 » En vrac, News » P.S. : un fauteuil pour trois

P.S. : un fauteuil pour trois

Primaire socialisteDepuis 15h, les candidatures à l’investiture socialiste sont closes. Et il n’y en aura que trois. Jack Lang a en effet annoncé lundi soir au 20h de TF1 qu’il acceptait de se « sacrifier » pour le parti, après que François Hollande lui ait demandé « de ne pas ajouter la division à la division ». Ce « serviteur de l’unité des socialistes », comme il s’est présenté lui-même, réserve encore le nom du candidat qu’il soutiendra.

Il faut dire qu’au regard des dernières enquêtes d’opinion, le député du Pas-de-Calais était loin de convaincre les sympathisants du P.S.. Selon la dernière vague du baromètre IPSOS/Le Point, seuls 7% d’entre eux exprimaient une intentions de vote en sa faveur, contre 11% à Dominique Strauss-Kahn, 21% à Lionel Jospin et 54% à Ségolène Royal. Et dans la même étude, seuls 4% d’entre eux le considéraient comme celui qui ferait « le meilleur président de la République ».

Par réalisme, l’ancien ministre la culture a donc jeté l’éponge d’autant que n’ayant plus cette assise dans l’opinion qui a longtemps fait sa force, il n’avait pas d’appuis importants au sien du Parti. Arnaud de Montebourg, porte parole de Ségolène Royal, l’a d’ailleurs invité à venir travailler avec elle. La préférée des sondages lui aurait envoyé quelques signes. Jack Lang, parait-il, se verrait bien au quai d’Orsay à défaut de l’Elysée.

Des sept prétendants socialistes qui s’étaient présentés le 16 septembre, à Lens, pour un premier débat public, il n’en reste donc plus que trois : Laurent Fabius, Ségolène Royal et Dominique Strauss-Kahn. Mais cela ne signifie pourtant pas qu’entre ces derniers, le climat va s’apaiser

Plus dinfos :

Jack Lang se « sacrifie » sous la pression de ses amis (Le Monde – 3 octobre 2006)

PS/investiture: après la renonciation de J.Lang (France 2 – 3 octobre 2006)

Fabius, Royal, Strauss-Kahn : le rapport des forces au sein du PS (Le Monde – 3 octobre 2006)

François Hollande : « Une candidature s’est incontestablement installée » (Le Monde – 3 octobre 2006)

Robin Souclier  (4 Posts)


Catégories: En vrac, News

One Response to "P.S. : un fauteuil pour trois"

  1. broufy dit :

    Le porte-parole de Ségolène s’appelle Arnaud Montebourg. Il n’y a pas de particule.