Articles

élection présidentielle 2017 » News » Le CSA critique la « bipolarisation excessive » sur certaines chaînes de télévision

Le CSA critique la « bipolarisation excessive » sur certaines chaînes de télévision

Les premières observations du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel relative à la campagne présidentielle sur les principales chaînes hertziennes feront sourire quiconque aura visionné la récente interview de François Bayrou par Claire Chazal au 20 heures de TF1.

Au terme de la première période d'application en décembre 2006 de sa recommandation aux télévisions et aux radios en vue de l'élection présientielle de 2007, le CSA a constaté vendredi 5 janvier lors de son assemblée plénière que "certaines chaînes reproduisent la bipolarisation excessive constatée lors de la campagne de 2002 au profit de deux candidats" er regretté "l'insuffisance des temps de parole ou d'antenne accordés à certains des candidats au regard des critères d'équité". Diplomate, l'autorité administrative indépendante en charge de la régulation du secteur audiovisuel Français relève parallèlement "un effort des chaînes pour assurer une certaine diversité des candidats déclarés ou présumés ayant accès à leur antenne".

Toutes chaînes conffondues (journaux et magazines d'information), Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy monopolisent à eux deux 51,5% du temps d'antenne consacré à l'élection présidentielle. Soit un score inférieur à d'environ 10% au poids électoral des deux principaux candidats mesuré en décembre par l'ensemble des instituts de sondage (environ 60%).

Pour autant, de forte disparités se font jour d'une chaîne de télévision à une autre. Ainsi, M6 et France 2 font figure de mauvais élèves en ayant respectivement consacré 72% et 62,4% de leur temps d'antenne électoral à Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal. Ces deux candidats obtiennent en revanche un score inférieur à 50% sur France 3 (45% du temps d'antenne consacré à la campagne présidentielle) et TF1 (46%).

Enfin, le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel souligne "le volume horaire significatif" consacré à la campagne électorale dans les journaux et/ou magazines d'information télévisés au cours du mois de décembre, soit 21 heures de temps d'antenne et 14 heures de temps de parole toutes hcaînesconfondues (TF1, France , France 3, Canal+, M6). Le temps consacré à la camapagne présidentielle en décembre 2006 apparaît supérieur de 75% à celui consacré en décembre 2001.

Le CSA invite donc les chaînes de télévision, et notamment – sans les nommer dans son communicqué – M6 et France 2 – à mieux veiller à l'application de sa recommandation en vue de l'élection présidentielle dès ce mois de janvier.

Consulter le communiqué de presse du CSA

 

Yves-Marie Cann  (195 Posts)


Catégories: News

2 Responses to "Le CSA critique la « bipolarisation excessive » sur certaines chaînes de télévision"

  1. pascal dit :

    Bonsoir à tous, je viens réagir concernant les temps de paroles.
    dernièrement lors de l’émission sur canal (la matinale) de bruce toussin P. DEVILLIER était interviewé. Le journaliste lui pose une question à laquelle il ne peut répondre car le temps imparti est dépassé. Où est l’égalité: si on ne laisse pas le temps de répondre au candidat alors on ne lui pose pas la question
    ps: je ne suis pas partisan pour autant mais j’estime qu’il y a une injustice.
    a ++

  2. [...] La récente publication par le CSA des temps de parole et d'antenne des candidats à l'élection présidentielle sur les chaînes hertziennes, document dont nous avons rendu compte il y a quelques jours, suscite un certain émoi chez les candidats. Ces données accréditent en effet de façon objective les récentes critiques accusant les principaux médias de favoriser Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy en occultant les autres candidatures. Surtout, une récente interview de Robert Namias, Directeur de l'information de TF1, pourrait avoir mis le feu aux poudres. [...]