Articles

élection présidentielle 2017 » Sondages » Les intentions de vote au premier tour de l’élection présidentielle (Sofres pour Le Figaro, RTL et LCI)

Les intentions de vote au premier tour de l’élection présidentielle (Sofres pour Le Figaro, RTL et LCI)

Sondage SofresA quelques jours d'intervalle, TNS-Sofres publie deux enquêtes aux résultats contradictoires. Explication : la première a été réalisée quelques jours avant le congrès d'investiture de Nicolas Sarkozy, la seconde après. Ces résultats ont donc le mérite de montrer combien la cristallisation des électorats est encore extrêmement faible et que la campagne que mèneront les candidas en lice sera determinante le jour du vote.

Rappel : les résultats des enquêtes d'intentions de vote réalisées plusieurs mois avant un scrutin doivent être interprétées comme une indication significative de l'état des rapports de force du moment et non un élément prédictif du résultats du vote.

LES INTENTIONS DE VOTE AU PREMIER TOUR DE L'ELECTION PRESIDENTIELLE

En suffrages exprimés

4-5 sept.06 12-13 oct.06 8-9 nov.06 6-7 déc.06 10-12 janv.07 17-18 janv.07
- Laguiller 3 3 2.5 3.5 3.5 2
- Besancenot 3.5 4 4 3.5 4 3
- Buffet 3 2 2 2 2 3
- Royal 34 34 34 33 34 31
- Voynet 1.5 1 1.5 2 1.5 2
- Lepage np np np 0.5 0.5 0.5
- Bayrou 7 7 7 8 9 9
- Sarkozy 36 36 34 33 29 35
- Dupont-Aignan np np np np 0.5 0.5
- Nihous np np np 0.5 0.5 0.5
- De Villiers 2 2 2 2 2 1
- Le Pen 10 11 13 11.5 14 13
TOTAL 100 100 100 100 100 100

Fiche technique :

Enquête TNS-SOFRES pour Le Figaro, RTL et LCI réalisée par téléphone du 17 au 18 janvier 2007 auprès d'un échantillon de 1000 individus représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

[tags]SOFRES, Présidentielle 2007, 2007[/tags]

Yves-Marie Cann  (195 Posts)


Catégories: Sondages

9 Responses to "Les intentions de vote au premier tour de l’élection présidentielle (Sofres pour Le Figaro, RTL et LCI)"

  1. dit :

    A tout ceux qui veulent voir un gouvernement de gauche revenir au pouvoir :

    Ne soyez pas amnésique, la gauche s’est toujours fait élire sur des propositions populaires, ou ils nous donnaient de l’argent sans avoir à travailler, ou ils faisaient de tout nos enfants des bachelier, ou il nous faisait travailler moins, et on peut même allez chez le docteur sans compter…. Royale non ??? Mais tout cela sans se soucier une seconde des conséquences catastrophiques que nous sommes en train de vivre et que nous enfants vont subirent pendant encore des décennies.

    Resultat des courses :
    - Depuis presque 15 ans on est mieux lotis avec un RMI, les alocs et du temps pour travailler au black qu’avec un job au smic à temps plein. Et bien évidemment, dans les deux cas on crève la dale. C’est un processus qui a été inventé par la gauche.
    On ne mord jamais la main qui donne à manger. Plus les gens sont assistés, moins ils s’épanouissent, moins ils sont heureux, plus ils sont revendicatif… mais malgré tout, ils votent à gauche. Et ça, la gauche le sais très bien !!!
    - Une des promesses de Mitterrand et de Jospin : « 80% de vos bambins seront bachelier.. ». Et comment ont ils opéré cette magies ? Ils ont baissé le niveau du bac. Mais du coup on a plein d’étudiants, mais sans travail, et comme les filières technique on été dénigrés. Et bien en France, on manque de mains d’oeuvre, avec 3 millions de chômeur, c’est fort Non ? Et comment allons nous résoudre ce manque de mains-d’oeuvre, et bien par une nouvelle vague d’immigration… bien évidemment….
    - Le problème des retraites et du papy boum, tout le monde connaît ? Si on réfléchis un chouya : que faut-il faire si demain on a plus de retraité et moins d’actif pour les payer… et bien il faut travailler plus et plus longtemps !!! Sauf qu’évidemment, réduire le temps de travail c’est beaucoup plus agréable à entendre… Comment avez vous pu les croire. La gauche vous prends pour des cons depuis 1981. Quand allez vous vous en rendre compte !!
    - Le trou de la secu… a-t-on besoin d’en parler….

    La droite, je vous l’accorde, c’est pas fantastique non plus !!! Mais entre un discours angélique de gauche et un candidat de droite qui ose nous dire, « il faut se retrousser les manche, il va falloir faire des efforts, il va falloir travailler,…. » Lequel des deux semble se soucier un petit plus à l’avenir de notre pays ???

    Arrêtez d’être naïf. Personnellement, j’ai toujours voté pour le moins pire des candidats, votez pour qui vous voulez, mais ne nous envoyer pas encore plus vite dans le mur en nous propulsant Ségolène à la présidence.
    Avec tout ce qu’on peut lui reprocher, Mitterrand, à l’international, il assurait !!! Mais Ségolène ?!? Soyons un petit peu sérieux.

  2. rondeau dit :

    40 ans que cela dure.les evenements a venir montreront que le pen en 2002 n etait pas un anachronisme.je ne penses pas a son 2eme tour en 2007 mais plutot a son parti en 2012.

  3. jacquart dit :

    je pense que peu à peu, les français vont se rendre compte que Mlle Royal n’a rien à proposer. Je voudrais un débat face à face avec M. Sarkozy, mais cela, elle le retardera le plus possible. Si elle l’accept. Elle laisse toujours parler les autres (avec plus ou moins de réussite…n’est ce pas M. Montebourg?) mais ne dévoile toujours pas d’idées concrète. Il faut réduire ceci, il faut augmenter cela il faut que, y’a qu’à, faut qu’on…Ce n’est pas ça que j’attends. Ce que je veux savoir c’est comment elle va faire tout ça. Et puis moins elle en dit moins elle fait de gaffe (Le Hezbollah, la justice chinoise, les femmes, le Québec, le TNP…ça fait beaucoup pou quelqu’un qui prétend diriger le pays. Enfin comme toujours en France, ce sera 50% à gche et 50% à droite. Notre pays est coupé en deux à 2% près depuis très longtemps et je ne pense pas que cela changera de sitôt. Et peu importe les sondages.

  4. Une analyse tirée par les cheveux du Figaro:

    Il n’est pas sérieux de croire que le congrès d’investiture de Nicolas Sarkozy ait pu faire basculer 1,5 millions d’électeurs favorables à Ségolène Royal vers le candidat Nicolas Sarkozy en moins d’une semaine ! La seule explication valable est qu’il n’y a pas d’écart significatif entre les deux candidats qui sont pour l’instant en réalité à 50-50.

    En effet, la marge d’erreur d’un pronostic à 50/50, fait que le résultat se situe en réalité entre 46,84% et 53,16% ce qui est précisément l’intervalle dans lequel les pronostics des instituts « officiels » fluctuent.

    Parions que de nombreux rebondissements nous attendent d’ici le premier tour , que les instituts se contredisent et que régulièrement les commentateurs trouvent des explications politiques à un phénomène purement statistique !

    N’oublions pas que la majorité des français est en rupture avec la politique et que d’annoncer prématurément la victoire de Nicolas Sarkozy va mécaniquement augmenter les intentions de vote en faveur de Ségolène Royal mais surtout des candidats Le Pen et Bayrou. Le Figaro est-il à gauche pour participer à la dégradation des positions de Nicolas Sarkozy?

  5. jani-rah dit :

    Arrêtons de voir le mal partout : ce n’est pas ça le sens critique que de mettre en cause les sondages en invoquant la théorie du complot…

    Tous les sondages iront dans le même sens, même ceux privés que convoque SR ou d’autres.

    Cela montre que comme lorsque SR a été investie par le PS, il y a une période de couverture forte, et une sensation de puissance qui convainc temporèrement les hésitants.

    Donc je pense qu’il y aura une forme de rééquilibrage au prochain sondage, Sarkozy perdra trois points, Ségolène en regagnera un, Bayrou un aussi, Buffet aussi..

  6. Christophe dit :

    Le Figaro, LCI et RTL roulent pour Sarkozy.

    Comment considérer ce sodage crédible ?

    Christophe

  7. gaillot dit :

    Et si on pouvait attendre l’ouverture de la campagne officielle pour sonder.
    L’ humeur d’après congrès …
    N’y a-t-il pas des problèmes tellement plus importants à résoudre ?
    Au hasard, celui de ceux qui se pèlent de froid dans des logements insalubres ou dans la rue.

    Sans l’abbé Pierre.

  8. L'électeur dit :

    Et si au lieu de ne pouvoir choisir que le candidat qu’on préfère, on pouvait aussi choisir celui ou ceux que l’on préfère en second et ceux que l’on n’aime pas du tout en attribuant des points.

    Il s’agit du vote pondéré expérimentable ici :

    http://elire.free.fr/

    Cela fait des millénaires que cela existe (le sénat romain était élu au suffrage pondéré) et Condorcet et Borda y songèrent aussi.

  9. L'électeur dit :

    Et si au lieu de ne pouvoir choisir que le candidat qu’on préfère, on pouvait aussi choisir celui ou ceux que l’on préfère en second et ceux que l’on n’aime pas du tout en attribuant des points.

    Il s’agit du vote pondéré expérimentable ici :

    http://elire.free.fr/

    Cela fait des millénaires que cela existe (le sénat romain était élu au suffrage pondéré) et Condorcet et Borda y songèrent aussi.