Articles

élection présidentielle 2017 » News » Personnes âgées : un enjeu politique et social

Personnes âgées : un enjeu politique et social

Rien ou presque. Malgré la terrible canicule (près de 15000 décès ) qui a frappé la France à l'été 2003 et qui semblait avoir fait prendre conscience à nos responsables politiques de l'urgence de prendre des mesures afin d'améliorer le quotidien des personnes âgées, aucun candidat n'a encore exposé la moindre proposition à moins de deux mois du premier tour de l'élection présidentielle.

Pourtant, les professionnels du milieu gérontologique ne cachent pas leur volonté de poser cette question comme un des thèmes incontournables de la campagne. C'est le cas notamment de Pascal Champvert, au devant de la scène médiatique lors de la canicule, et président de l'Association des Directeurs au service des Personnes Âgées, l'AD-PA.

Vendredi 23 février, M. Champvert déclarait : "Tous les candidats se disent soucieux du quotidien des Français mais aucun n'a évoqué pour l'instant les conditions de vie des 1,2 million de personnes âgées fragilisées [ndlr : chiffre qui devrait plus que doubler dans la décennie à venir] vivant à domicile ou en établissement." Et au président d'ajouter : "Avec leurs familles et les professionnels qui les accompagnnent, c'est la réalité de 7 à 8 millions de Français qui est négligée dans le débat politique."

L'AD-PA demande aux candidats de soumettre aux citoyens leurs propositions sur l'augmentation du nombre de professionnels en établissement (et à domicile) ainsi que sur celle du nombre d'établissements et de services à domicile ; l'AD-PA attend également des propositions concernant une diminution du coût payé par les personnes âgées et leurs familles en établissement, et la question du financement de ces mesures par des ressources nouvelles basées sur la solidarité nationale.

Parallèlement à cette interpellation, de nombreux organismes et personnes physiques se sont regroupés pour présenter une lettre aux candidats les incitant à s'engager et à agir dans le sens d'une "société pour tous les âges". Rappelons enfin, pour enfoncer un clou déjà bien martelé, qu'une initiative similaire avait été menée en octobre par le délégué national aux personnes âgées du PS (Luc Broussy) à l'attention des trois anciens prétendants à la candidature socialiste. Vous pouvez lire la lettre ouverte aux candidats ici

Alors quoi ? Les personnes âgées font pourtant l'objet de toutes les attentions lorsqu'il s'agit d'élections ! Les administrations publiques fournissent même gratuitement des moyens de transport adaptés pour que les résidents de maisons de retraite se rendent aux urnes !! Et on a beau me rebattre les feuilles de l'info primordiale selon laquelle Jacques Chirac serait équipé d'un sonotone, une petite voix intérieure résonne en moi : "et si ceux qui font la sourde oreille n'étaient pas ceux que l'on croit…"

PS : une étude sur la mortalité aux grands âges vient d'être publiée par l'INSEE ; vous pouvez la consulter ici
A lire également ici, un panorama des solutions avancées par les partis politiques concernant les problèmes rencontrés par le milieu hospitalier.
Julian Breuil  (34 Posts)


Catégories: News

4 Responses to "Personnes âgées : un enjeu politique et social"

  1. Bigonee dit :

    Merci pour votre dernier lien qui nous emmèneMerci pour votre dernier lien qui nous emmène vers le journal L’avisé.fr qui synthétise parfaitement les solutions avancées par les différents partis politiques concernant le milieu hospitalier. Je voulais signaler que sur ce journal, au n°1, il y a également un très bon article sur l’emploi des Seniors.

  2. kappax dit :

    Question: à partir de quel âge est-on une personne âgéed.
    Avec l’alongement de la durée de vie, c’est de plus en plus tard!
    Alors vous pouvez encore compter sur les « vieux » pour être restés très jeunes et se battre encore. Même si on leur reproche d’avoir vécu mai 68!
    Demandez-vous où vous en seriez s’il n’y avait pas eu cet évênement et tout ce qui en a découlé?
    Alors que celui qui regrette ce qui s’est passé se méfie de leur réaction à tous ces « petits vieux » dont je fais parti!
    Et à vous les jeunes, voulez-vous vraiment revenir aux conditions d’avant? Si oui, renseignez vous bien de « comment c’était avant: »

  3. gaillot dit :

    Difficile de croire que « les anciens soient notre avenir ».
    Même si le passé conditionne ce dernier.
    Mais pas étonné du relèguement des personnes âgées.
    À chaque catastrophe, nous avons droit aux discours.
    Un jour, une semaine, puis les discoureurs passent à autre chose.
    Il n’y a aucune raison pour que ce schéma change.
    15 000 morts !
    Et alors ?
    Nous sommes en train de concocter une sorte d’apocalypse en détruisant notre milieu naturel.
    Des millions de morts.
    Des centaines de millions ?
    Est-ce que les politiques vont s’en préoccuper demain ?

    Un « présentateur » de télé, très médiatique, les a légèrement gratouillés avec ses 11% d’intentions de vote.
    Il a fait signer aux candidats à la « présidentielle » un pacte écologique.
    L’urgence de la pêche aux voix.
    Après les élections, nous ne verrons probablement rien venir sur ce sujet qui concerne l’avenir de la planète.
    Alors, les vieux …
    Quand cesserons nous de croire au Père Noël ?
    Il n’y a pas d’exemples de « conquêtes sociales » sans luttes »violentes » et l’avenir des personnes âgées dépend de notre capacité à les provoquer.
    Hors, rien.

  4. perreaut's vox dit :

    Vous avez 1 000 fois raison, les anciens sont notre avenir !!!!