Articles

élection présidentielle 2017 » Analyses » Nicolas Sarkozy : la panne ?

Nicolas Sarkozy : la panne ?

Nicolas Sarkozy : la panneA force de prendre François Bayrou pour objet d’étude et d’analyse, on en finirait presque par oublier le premier des candidats : Nicolas Sarkozy. Or s’il est une tendance rarement voire jamais analysée, c’est la progressive et continue détérioration du socle électoral dont est crédité le candidat soutenu par l’UMP dans les enquêtes d’intentions de vote.

Le dernier sondage Ifop pour le Journal du Dimanche réalisé après la clôture de la période de dépôt des parrainages au Conseil Constitutionnel apporte un éclairage précieux. Que constate-t-on ? Avec 26% d’intentions de vote en sa faveur, Nicolas Sarkozy se maintient en première position et devance toujours Ségolène Royal (24%, +1 point) et François Bayrou (22,5% -0,5%).

Toutefois, on ne répétera jamais assez que le principal intérêt des enquêtes d’intentions de vote repose avant tout sur l’analyse qu’elles permettent sur le long terme. Or il s’avère que depuis le congrès de l’UMP organisé le 14 janvier Porte de Versailles à Paris, le socle électoral de Nicolas Sarkozy s’est effrité de 7 points, celui de Ségolène Royal de 4 points. Parallèlement François Bayrou en gagnait plus de 10 et Jean-Marie Le Pen 4. A qui, à quoi attribuer cette panne dont personne ne parle ?

Regardons les chiffres. La baisse des intentions de vote en faveur de Nicolas Sarkozy se vérifie au sein de toutes les catégories d’électeurs mais touche plus particulièrement les femmes (26% d’intentions de vote dans la dernière enquête Ifop, soit -10 points depuis le 15 janvier), les cadres (28%, -9 points), les ouvriers (20%, -11 points) et les personnes âgées de 35 à 49 ans (20%, -11 points). En outre, signe de la capacité de François Bayrou à capter une proportion significative de l’électorat potentiel de Nicolas Sarkozy, ce dernier ne receuille plus que 21% d’intentions de vote dans les communes rurales contre 43% le 15 janvier. Parallèlement, François Bayrou y progresse fortement : 23% des ruraux voteraient pour lui contre 10% en janvier.

A ce stade de la campagne électorale, trois éléments permettent d’expliquer cet affaiblissement de l’assise électorale de Nicolas Sarkozy : sa stratégie de campagne sans véritable ligne directrice, la dynamique inattendue en faveur de François Bayrou, la fin du suspense concernant la présence de Jean-Marie Le Pen au premier tour.

- La stratégie du candidat : draguant d’abord à gauche, faisant quasiement l’impasse sur le premier tour, Nicolas Sarkozy s’est rapidement retrouvé dans l’incapacité de rassembler efficacement son camp. Aujourd’hui contraint de réinvestir des thématiques chères aux électeurs de Jean-Marie Le Pen, il abandonne le centre-droit à François Bayrou qui ne pâtit alors que très faiblement de la remontée de Ségolène Royal.

- La dynamique Bayrou : c’est la surprise de cette campagne électorale. D’abord favorisé par la perte de crédibilité de Ségolène Royal sur sa capacité à présider la France, le candidat centriste profite aujourd’hui du coup de barre à droite de Nicolas Sarkozy qui n’est pas sans inquiéter jusque dans les rangs de l’UMP. Le 15 janvier, 82% des sympathisants UMP exprimaient leur intention de voter pour Nicolas Sarkozy dès le premier tour, il sont aujourd’hui sensiblement moins nombreux (74%), une fraction non négligeable (15%) aparaissant tentée par un vote Bayrou voire Le Pen (8%).

- La levée de l’incertitude Le Pen : tout se passe comme si la présence confirmée de Jean-Marie Le Pen au premier tour de l’élection présidentielle se faisait au détriment de Nicolas Sarkozy. En janvier, 34% des électeurs ayant voté pour Jean-Marie Le Pen le 21 avril 2002 apportaient leur suffrage à Nicolas Sarkozy, ils ne sont plus « que » 21%… .

Yves-Marie Cann  (195 Posts)


Catégories: Analyses

12 Responses to "Nicolas Sarkozy : la panne ?"

  1. janette arkley dit :

    Cher Amis,

    Je vous salue au nom de notre seigneur Jésus Christ, nous devons adorer notre seigneur Jésus Christ avec tout notre cœur parce que nous sommes destinés â rester sous la protection de son onction, l’obéissance à ses commandements est le but de la vie, qui l’honore sera gardé sous sa main de bénédiction.

    Je suis Mme janet arkley organisation du Koweït. Je suis mariée à M. PAUL JAMES qui a travaillé à l’ambassade du Koweït en Côte d’Ivoire pendant neuf ans avant qu’il ne décède dans l’année 2003. Nous avons été mariés pendant onze années sans enfant. Il est mort après une brusque maladie qui a duré seulement quatre jours .

    Avant sa mort nous étions tous les deux chrétiens et nous aimions l’un et l’autre, c’est pourquoi après sa mort j’ai décidé de ne pas remarier ou avoir un enfant en dehors de ma maison matrimoniale parce que la bible est contre cela. Quant mon défunt mari était vivant il avait déposé la somme de ($5.000.000.00)cinq millions de Dollars Américain dans une Banc ici a Abidjan en Côte d’Ivoire . Actuellement, cet argent est toujours au sein de la société.

    Récemment, mon docteur m’a dit que je ne vais pas vivre plus de huit mois à cause d’un cancer. Ce qui me dérange plus que le cancer dont je suis atteinte est l’angoisse au sujet de la récupération et du re-investissement des biens de feu mon époux. Après avoir su mon état de santé j’ai décidé de donner ces fonds à une organisation de charité qui utilisera cet argent de la manière que je vais indiquer ci-dessous. Je veux créer une organisation qui emploiera ces fonds pour créer des orphelinats, écoles et églises, s’occuper des veuves, propager la parole de Dieu et faire en sorte que la maison de Dieu soit maintenue. La bible nous a enseigné de comprendre que  » bénie est la main qui donne  » . J’ai prise cette décision parce que je n’ai aucun enfant qui héritera de cet argent et les parents de mon mari ne sont pas des chrétiens, je ne veux pas que les efforts de mon mari soient dilapidés par des non-croyants .

    Je ne veux pas une que cet argent soit employé dans un chemin diabolique. C’est pourquoi je prends cette décision. Je n’ai pas peur de la mort par conséquent je sais où je vais. Je sais que je vais être dans le cœur du seigneur jésus christ .

    Exodes 14 a 14 a dit que  » le seigneur défendra ma cause et j’obtiendra ma paix « . Je ne souhaite aucune communication téléphonique sur ce sujet en raison de ma santé et à cause de la présence des parents de mon mari autour de moi. Je ne veux pas qu’ils sachent ce que je fait Avec Dieu tout es possible. Dès que je recevrai votre réponse je vous donnerai le contact de la société ici à Abidjan en Côte d’Ivoire. Je vous enverrai également une lettre d’autorisation qui vous fondera en tant que bénéficiaire actuel de ces fonds. Je veux que vous et les membres de votre église priez toujours pour moi parce que le seigneur est mon berger et je ne manquerai de rien . Mon bonheur est que j’ai vécu une vie digne et chrétienne. Celui qui veut servir le seigneur doit le servir dans l’esprit de la vérité.

    Veuillez toujours prier pour votre salut. Contactez-moi sur cette en retardant votre réponse vous m’obligerez à contacter une autre église ou une autre personne de confiance dans ce même but.

    Veuillez m’assurer que vous agirez en respectant les consigne que j’ai énuméré ci-dessus.
    J’espérerai recevoir votre réponse très bientôt . Soyez béni par jésus .

    Vôtre sœur en Christ,
    jJANETE ARKEY

  2. vergnot dit :

    les mêmes droits à tout le monde, tous les candidats sont potentielement présidents !