Articles

élection présidentielle 2017 » Chroniques » Le regard de Bernard Sananes : L’égalité des temps de parole aseptise la campagne

Le regard de Bernard Sananes : L’égalité des temps de parole aseptise la campagne

Franchement, cette campagne était intéressante. D’ailleurs les Français ne s’y étaient pas trompés qui plébiscitaient les émissions politiques à la télé, comme cela n’était plus arrivé depuis longtemps.

Et voilà que ce beau principe de l’égalité, transforme les journaux radio et télévisés en un exercice ennuyeux en décalage complet avec le rythme de la campagne. Il décourage même souvent les chaînes, sous le poids de la contrainte « Nihous autant que Royal », « Schiavardi autant que Sarkozy », de poursuivre les débats.

Résultat, alors qu’on entre dans la dernière ligne droite, la politique redevient un sujet comme un autre, traité hier soir au 20h de TF1 vers 20h12.Résultat, la campagne qui se déroule, elle, sans contrainte sur Internet reste vivace comme si elle devenait la vraie campagne de la rue.

On me dira que l’équité est normale, qu’elle permet aux petits candidats de s’exprimer. Voire. Ce n’est pas cela pourtant qui a permis à Le Pen de réaliser à plusieurs reprises 15%, ni ce qui a permis à Bayrou de s’installer durablement dans le paysage en 2007.

Non décidemment je ne vois pas en quoi la vitalité du débat démocratique serait renforcée par l’application de cette règle anachronique.

Cet article a été publié une première fois sur Le Weblog de Bernard Sananes

ep.fr  (159 Posts)


Catégories: Chroniques

8 Responses to "Le regard de Bernard Sananes : L’égalité des temps de parole aseptise la campagne"

  1. puny84 dit :

    Ce qui aseptise la campagne c’est la volonté des journalistes de ne s’interesser qu’a l’aspect « people » et aux petites phrases assassines…

    Royal, Bayrou,etc ont des propositions…. mais on ne les laisse pas parler…. les autres encore moins!
    les seules fois où on a vu Voynet à la télé ces derniers mois c’etait pour essayer de raviver des tensions avec N Mamère, Bové et LePen c’etait pour les signatures,Buffet connait pas…etc
    On ne parle pas politique avec les « petits » candidats non plus et c’est dommage!

    IL FAUT UNE EGALITE DE TEMPS DE PAROLE MAIS AUSSI UNE EGALITE DE TRAITEMENT
    On devrait poser la meme question aux 12 candidats!

  2. Bonjour.
    Je sais que ce sujet fait polémique. Et je le comprends.Mais je reste persuadé que cet égalitarisme est désuet .Regardez l’impossibilité technique pour les chaînes désormais d’organiser de vrais débats alors que l’on est à 3 semaines du scrutin ?Est ce mieux pour la démocratie ? La notion d’égalité peut elle avoir un sens à la télé alors qu’ici sur Internet elle n’en a aucun?
    Par ailleurs, il y a d’autres incohérences: on peut organiser des meetings de plusieurs milliers de personnes (et centaines de milliers d’euros)et produire des films sur daily motion mais pas de l’affichage 4×3, quelle cohérence tout cela a t il ?A l’heure d’Internet,il est temps de revoir les règles de la communication en période électorale.Mais ce n’est que mon avis…

  3. 2007sanssarko dit :

    « La politique redevient un sujet comme un autre », c’est vraiment la meilleure. On découvre même qu’il existe un un monde à l’extérieur de la france, dis donc !
    Bref, l’égalité de temps de parole est une exception française juste, et elle n’est valable que pour cette seule élection, alors profitons-en !

  4. Martin dit :

    Je suis étonné de voir un article signé d’un publicitaire (DG d’Euro RSCG) et conseiller communication de Dominique de Villepin.
    Ce qui n’enlève rien à ses compétences…

  5. rodolphe dit :

    en effet la campagne est attone ce qui n’empèche que la réflexion d’élodie est pertinente ,
    si les petits partis pouvait s’exprimer un peu plus on n’aurait un débat un peu moins misérables et populiste ( maréchal nous voilà! )
    les grandes formations on l’avantage de leur poids médiatiques c’est tout au long de l’annèe que ce fait leur campagne , les petites formations sont donc seulement vaguement aidées par cette disposition sur un mois !!? cette aseptisation est voulu , au milieu on nous balance un gros pavé dans la mare pour canaliser les peurs et les rages de la meutes sur lesquelles on cristalise le débats pour mieux le controler , essayer de mettre un josé bové dissertant sur les finesses juridiques de l’omc au milieu de tout ça à part quelques innitiés ça ne sera même pas entendus
    vraiment on se moque de nous alors là oui en effet le débat politique est aseptisé de façon pathétique

  6. Elodie dit :

    C’est une blague où de la provocation cette chronique stupide ?

    On ne souffre pas de trop d’égalité, mais de pas assez ! Evidemment. 2 partis qui n’ont fait que 36% des voix en 2002 ont monopolisé les ondes des mois durant ! Et ce monsieur trouve cela moderne ???

    La démocratie est-elle « anachronique » comme il l’affirme ? Les grands médias ne souhaitent pas donner la parole aux petits candidats, ils restreignent dont volontairement leur couverture de la campagne, ou retransmettent entre 3 h et 4 h du matin, comme le font LCI et Itélé, les meetings de Bové et Besancenot !

    Honte à nos médias, honte à la bêtise de Bernard Sananes !

  7. Dans ce système la liberté d’expression n’est qu’une contrefaçon puisqu’il n’y a aucun échange, ni commentaires possibles .
    J’ai une question à vous poser était la vie même
    Ici, nous sommes les témoins d’un enterrement ennuyeux .
    Les pompes sont funèbres .

  8. CedricA dit :

    Sans cette règle  »anachronique », les médias ne parleraient que de ce qui est vendeur et donc que des candidats les plus visibles, les renforçant encore plus.

    L’émission de TF1 étaient à ce titre une caricature puisque certains disposaient d’1h30 pour s’expliquer là où d’autre seulement 15min sans autre possibilité de bénéficier de cette vitrine pour leurs projet.

    Et encore, avec un temps de parole équitable, ce qui est repris ne l’est absolument pas.