Articles

élection présidentielle 2017 » Chroniques » Le regard de Bernard Sananes : La victoire du marketing de la demande ?

Le regard de Bernard Sananes : La victoire du marketing de la demande ?

C’est une des surprises de cette campagne. A l’heure où ces lignes sont écrites aucun thème n’a réussi à la structurer durablement et à imposer sa centralité dans le débat.

En 1981, le chômage avait été la clé thématique du vote d’alternance. En 1995 la « fracture sociale » avait donné à Jacques Chirac la dynamique victorieuse qui lui avait manqué dans ses tentatives précédentes. En 2002 la focalisation sur la sécurité avait contribué à éliminer la gauche et à faire accéder l’extrême droite au second tour. En 2007, rien de tel. La valeur travail, la VIème République, l’idendité nationale se succèdent au palmarès du bruit médiatique sans jamais réussir à focaliser puissamment et durablement le débat électoral, sans qu’aucun n’apparaisse comme le déterminant du vote, le socle d’adhésion ou du rejet.

A cela une raison sans doute essentielle. Alors que la politique a longtemps été un marketing de l’offre, l’émergence d’une vision forte portée par un candidat, cette campagne consacre le triomphe du marketing de la demande : « J’ai une question à vous poser » plutôt que « j’ai un projet à vous proposer ». Les deux principaux candidats excellent dans cet exercice. A l’écoute d’un corps électoral hyper segmenté, disposant des mêmes études quali qui soulignent l’envie de changement et en même temps le besoin de protection, ils s’imposent d’abord par leur capacité à reformuler les besoins de l’électeur, puis dans leur réponse aux demandes séquentielles de chaque « niche » électorale. Et même si cela pose parfois quelques problèmes de cohérence, certains peuvent légitimement argumenter qu’après tout la politique c’est d’abord répondre aux attentes.

Ce primat de la demande sur l’offre contribue à créer un débat électoral morcelé. Il rend presque impossible l’émergence d’un thème central dans la campagne. Il fait de la posture et de la personnalité les éléments majeurs d’une cristallisation différente. Il est une des tendances nouvelles et fortes d’une campagne décidemment atypique.

Cet article a été publié une première fois sur Le Weblog de Bernard Sananes

ep.fr  (159 Posts)


Catégories: Chroniques

Comments are closed.