Articles

élection présidentielle 2017 » Analyses » J-6 : plus d’un tiers des électeurs restent indécis

J-6 : plus d’un tiers des électeurs restent indécis

A quelques jours du premier tour, la dernière enquête réalisée par l’Ifop pour Le Journal du Dimanche indique que 63% des électeurs exprimant une intention de vote affirment être sûrs de leur choix.

Restent 37% d’indécis, parmi lesquels se cachent probablement de futurs abstentionistes. Dans l’hypothèse où une majorité d’entre eux se rendront aux urnes dimanche 22 avril, nombreux sont ceux qui devraient arrêter leur décision au dernier moment. Qui sont donc ces électeurs indécis qui pourraient faire basculer au dernier moment l’issue du scrutin ?

D’une manière générale, il convient de distinguer deux types d’indécision électorale. La première, que nouis qualifierons ici de « sociale », apparaît étroitement liée à l’intérêt des individus pour la politique. Ainsi, plus on s’intéresse à la politique et plus la probabilité d’être sûr de son choix est forte. Dans la mesure ou environ la moitié des Français en âge de voter affirme s’intéresser peu ou pas du tout à la politique, le niveau élevé de l’indécision à quelques jours du premier tour ne doit donc pas surprendre.

Cet intérêt pour la politique est inégalement partagé au sein de la population. Statistiquement, un individu a d’autant plus de chances de s’intéresser à la politique qu’il est de sexe masculin, issu des catégories sociales supérieures et dispose d’un capital culturel élevé car titualaire d’un diplôme supérieur au baccalauréat. A contrario, la probabilité de s’intéresser faiblement à la politique est d’autant plus forte que l’on est une femme, issu des catégories populaire et peu voire pas du tout diplômé. Dans ce contexte, les attributs sociaux de chaque individu peuvent influer fortement sur la propension de chacun à s’intéresser à la chose politique.

Sans suprise, l’indécision à ce stade de la campagne présidentielle apparaît nettement plus élevée chez les femmes que chez les hommes (41% contre 32%), de même que chez les ouvriers et les employés en comparaison avec les cadres supérieurs et les professions libérales (respectivement 49% et 48% d’indécis contre 31%). Le vote de ces catégories encore indécises sera donc déterminant dimanche et devrait faire l’objet de toutes les attentions ces prochains jours.

Au-delà de l’incédision s’expliquant par des déterminismes sociaux, il existe également une indécision « stratégique », un phénomène relativement récent et nettement plus difficile à mesurer. En quelques sortes, certaines électeurs dits « stratèges » attendraient le dernier moment pour décider de leur vote en fonction des chances de tel ou tel candidat de l’emporter ou, dans le cas qui nous concerne, de ses chances d’être qualifié pour le second tour.

A titre d’exemple, il est frappant de constater que l’indécision atteint 46% chez les sympathisants socialistes contre seulement 32% chez ceux de l’UMP. Ce différentiel important (14 points) s’explique probablement par la relative incertitude pesant aujourd’hui sur la qualification de Ségolène Royal pour le second tour et sa capacité à battre Nicolas Sarkozy le 6 mai. Certains sympathisants socialistes pourraient alors être tentés d’apporter leur suffrage à François Bayrou en considérant (à tort ou à raison) que ce dernier aurait davantage de chances de l’emporter face au candidat soutenu par l’UMP.

Pour toutes ces raisons, souvenons-nous que l’issue d’un scrutin n’est jamais écrite à l’avance. Les jeux ne sont pas encore faits !

 

 

Yves-Marie Cann  (195 Posts)


Catégories: Analyses

6 Responses to "J-6 : plus d’un tiers des électeurs restent indécis"

  1. EUKINI dit :

    Ne pas être frileux, la France sans l’Europe c’est pas le Sahara! L’Europe sans la France c’est QUOI?
    ET puis QUELLE EUROPE? QUI défends les frontières de l’Europe? QUI en a les moyens?

    La sottise est bien pléthore.

    Lorsque VOUS serez touchés dans VOTRE travail si vous en avez UN (j’ai écrit TRAVAIL, pas fonction!) Nous reparlerons de cette Europe des fous.
    Depuis le début de cette longue campagne…COMBIEN d’usines fermées ici en France? COMBIEN?
    Le reste ne m’intéresse absolument pas. Un pays sans usines est un pays perdu. C’est juste un question de temps.

  2. LE BRIGNONEN dit :

    un peuple qui vote « non » à l’Europe n’a aucun avenir.
    Comme dirait de Gaulle, »des veaux » (et encore ne suis poli)

  3. EUKINI dit :

    Comment après des semaines et des semaines de matraquage Sego-Sarko-Bayrou peut-on encore être indécis?
    De toutes façon il n’existe que deux sortes d’individus: La MOUS et les DURS!

    Les MOUS écoutent ceci, cela et rêvent d’un monde magique, parfait et gentil. Ils refusent l’ordre ils refusent toute contrainte et votent pour celui qui est gentil et promet la Lune.

    Les durs eux n’ont PAS besoin de campagne! Il savent pour qui voter et y a bien longtemps qu’ils ne croient plus au Père Noël!

    C’est hélas mon cas, je voterai pour ce vieux bouc de LE PEN, le SEUL qui a une vision JUSTE du monde de demain …à 78 ans! J’en suis malade mais je ne rêve plus.

    De part mon boulot j’en reviens de la Chine , du Japon et de Calcuta .. Et ce que j’y ai VU de mes yeux me suffit. J’ai un territoire, il est en complet déclin et je ne vois aucun guignol capable de redresser ce bince.

    Je ne me fait pas trop d’illusions, les benêts sont LEGION. C’est aussi l’inconvénient de la démocratie. Mais bon, au moins je pourrai faire comme ponce Pilate, Je regarderai la suite inéluctable et pourtant bien prévisible.
    Plus d’armée, plus d’industrie, plus de flotte marchande, plus de pêcheurs, les ports à l’abandon (allez voir à Anvers ou à Hambourg , ils se marrent!) juste des promesses de lendemain qui vont chanter grâce à l’Europe …Nous verrons bien qui a raison ou tord.

    Vu les MOYENS que nous avions, cette campagne fut d’un NUL absolu. On a parlé de TOUT, sauf de l’essentiel.
    Mais cela ne m’étonne pas vraiment, en France les gens ne voyagent pas. Le réveil va être TERRIBLE, la migraine aussi prévoyez beaucoup d’aspirine.
    Sans lui, vous vivrez 5 ans de plus pour pas grand chose… Nous en reparlerons avant 1an. Bon VOTE

  4. A toutes fins utiles, je vous signale que les petits Citoyens 91.org sont « censurés » depuis 3 semaines .

    Pour ce qui est de l’indécision, j’ai assisté à une réunion de l’UDF, gens de gauche et de droite confondus …
    « Nous, les anciens de l’UDF… » fut-il répété plusieurs fois. Comment ne pas comprendre que les gens de gauche venus là étaient tenus pour des déboussolés et non pour des républicains voulant une république républicaine .
    l’RDF restera l’UDF tant que Bayrou n’aura pas obligé les « anciens » à rejoindre une nouvelle identité politique : les « tous nouveaux » du parti démocrate .
    Pour l’heure, on aurait tendance à penser,que les gens de gauche à l’UDF sont des supplétifs pour ne pas dire des otages potentiels .
    Il y a là un vers dans le fruit .
    Charles Maisonnave-Coutérou

  5. yvan dit :

    @L’auteur

    Sauriez-vous quelle est la part entre les indécis sociaux et les indécis stratégiques ?

  6. politikk.fr dit :

    J-6 : plus d’un tiers des électeurs restent indécis…

    A quelques jours du premier tour, la dernière enquête réalisée par l’Ifop pour Le Journal du Dimanche indique que 63% des électeurs exprimant une intention de vote affirment être sûrs de leur choix.

    Restent 37% d’indécis, parmi lesquels se…